Profil

Diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Dre Mélanie Racine a complété sa formation en psychologie clinique et de la santé au Centre de services psychologiques de l’UQAM, à la clinique de la douleur de l’Hôpital général de Montréal et au département de psychiatrie de l’Hôpital général juif. Elle a débuté sa pratique privée à Montréal en 2009 et ensuite à Saint-Lambert en 2014. Dre Racine est aussi très impliquée en recherche clinique et considère ses clients comme une source d’inspiration afin de l’aider à développer des projets de recherche pouvant répondre aux besoins de sa clientèle.

Dre Racine a travaillé durant ses études doctorales dans divers milieux hospitaliers dont l’Institut de Cardiologie de Montréal et le Centre de Recherche du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal. Durant cette période, elle a participé — en tant que consultante pour la Dre Grisell Vargas à la clinique antidouleur de l’Hôtel Dieu de Montréal — à l’élaboration du Groupe d’éducation thérapeutique sur la douleur. Après ses études doctorales, Dre Racine a complété un stage de 2 ans et demi au département de rhumatologie de l’hôpital St. Joseph Health Care London et au Lawson Health Research Institute (London, Ontario) où elle a développé deux manuels d’interventions sur la gestion des activités pour la clientèle fibromyalgique et atteinte de douleur chronique.

Dre Racine occupe actuellement un poste d’associée de recherche au département de médecine de l’Université du Western Ontario et elle est consultante au Lawson Health Research Institute où elle demeure impliquée en recherche dans le domaine de la douleur. Avec les années, Dre Racine a remporté de multiples prix et bourses pour sa recherche et partage continuellement ses connaissances à travers ses multiples conférences destinées aux étudiants, aux chercheurs, aux cliniciens et au grand public. De plus, elle a publié plusieurs articles dans des revues scientifiques, s’intéressant entre autres aux différences de sexe et de genre, aux idées suicidaires, et aux facteurs biopsychosociaux associés à la douleur. Dre Racine travaille présentement sur des projets de recherche en lien avec les idées suicidaires, la gestion des activités chez les patients fibromyalgiques, la qualité de vie chez les patients avec de la douleur neuropathique, ainsi que les facteurs associés à la douleur et à la démangeaison chez la clientèle souffrant de sclérodermie.